Marrakech, ville-jardin

Une belle semaine d’agapes passée avec tous les Villard, à 26 dans un palais magnifique (au Maroc on dit un Dar) , comme une parenthèse enchantée dans notre voyage. Tajine matin, midi et soir, piscine et douche chaude mais surtout la joie de se retrouver en famille, d’écouter ces vies qui s’écoulent ici et ailleurs et surtout de danser, rire et jouer ensemble. Un sacré cadeau du Père NoËL bon papa!!!!

Pour cette semaine, notre équipe avait choisi d’organiser la journée « croquis et jardin ». Et hop nous voila partis à travers Marrakech en bus et en vélo pour comprendre en quoi cette ville impériale marocaine, c’est beaucoup plus que le souk et la médina. Marrakech, c’est une ville paysage, tout un réseau de parcs et d’avenues plantées qui se fondent dans le paysage environnant.

Dès 1913, c’est le fameux général Lyautey qui gouverne le Maroc, alors protectorat français. À cette période, il va lancer dans les 4 villes impériales des travaux titanesques afin d’en faire de véritables laboratoires de planification paysagère. Son objectif : agrandir ces villes avec une réflexion sur l’urbanisme végétal.

Pour mettre en oeuvre son projet, Lyautey fait appel à l’architecte et urbaniste Henri Prost et à JCN Forestier, urbaniste et paysagiste.

Contrairement à l’Algérie où les jardins magnifient le pouvoir colonial, l’idée est ici de « construire une nouvelle image de l’œuvre coloniale (…) en créant des jardins qui mêlent la modernité et la tradition. »

Dans chacune de ces villes, l’idée est de mettre en pratique des plans d’aménagement moderne incluant la « nature », grâce à un système de parcs, ceintures de verdure, jardins et espaces vides. Ainsi, l’aspect originel et pittoresque de la médina sera sauvegardé. Et tout autour, sera créée la ville nouvelle (celle des européens), avec ses grandes avenues plantées, ses parcs et de nombreux espaces de loisirs. Pour des raisons paysagères, par respect des mœurs et des traditions locales mais aussi pour des raisons hygiénistes, une ceinture verte, large de 200m, est dessinée entre la ville nouvelle et la médina comme un extraordinaire poumon vert en plein coeur de la ville.

A Marrakech, le travail est facilité car la ville possède déjà tous les atouts d’une ville-paysage grâce à ses jardins historiques : l’Agdal, la Menara et une immense palmeraie. La ville est aussi richissime en eau grâce à un extraordinaire réseau d’eau provenant par gravité de l’Atlas au moyen de tunnels souterrains, canaux, grands bassins artificiels et conduits en terre cuite. L’action du protectorat s’est donc d’abord limitée à protéger l’existant et à l’intégrer dans la planification des nouveaux quartiers européens, à créer des zones non aedificandi pour maintenir les vues sur le paysage environnant et surtout sur l’Atlas, puis à créer un réseau de parcs et d’avenues plantées. Les colons voyaient là un patrimoine historique d’une grande valeur urbanistique et touristique.

Partout, La palmeraie

Aujourd’hui, c’est donc cela aussi Marrakech, une ville-paysage avec ses avenues généreuses et vertes, beaucoup de parcs publics, un patrimoine végétal et culturel qui suscite un intérêt croissant des autorités, des habitants et des touristes.

Mais revenons à notre journée « croquis et jardin ». La visite familiale commence par la Menara ou « bon papa » venait se promener dans les 60’s alors qu’il était tout jeune médecin à Marrakech. Pas de quartier, tout le monde doit dessiner. La journée se poursuit à vélo (sacré groupe de cyclistes), en tentant de regarder la ville à travers son patrimoine paysager, puis en allant nous promener dans 2 jardins-stars : Majorelle et « le jardin secret » dans la Médina.

Majorelle nous plonge dans un exotisme inattendu, avec ses sols ratissés au peigne, ses couleurs puissantes, ses perspectives très travaillées, très beau et très photogénique. Le « Jardin Secret », c’est le tout nouveau jardin de Tom Stuart Smith, constitué d’un jardin exotique et d’un jardin traditionnel de riad. L’occasion pour TSS de reprendre la composition d’un jardin maure : composition quadrillée, circulation de l’eau par gravité de bassins en canaux, disposition surélevée des allées, céramiques colorées (azulejos en Espagne ou zelliges au Maroc), avec tout naturellement de superbes associations végétales.

Allez, quittons la ville, rentrons dans l’Atlas, retrouvons notre palais à 4 roues, nous allons vers Taroudant, où il semble d’ailleurs que le petit monde des jardins s’y soit donné rendez-vous… Ce soir, on touchera peut-être la neige au col du Tizi’N Test, bon réveillon à tous!

Rejoindre la conversation

4 commentaires

  1. Hello Mr & Miss Stan

    Merci pour vos voeux de réveillon. En attendant, dans la montagne, si les soirées sont longues, je ne saurai que vous conseiller la lecture instructive du remarquable ouvrage de Villes-Paysages du Maroc de Mounia Bennani, publié l’an dernier aux fort belles éditions Carré/La Découverte.

    Un véritable ouvrage pour amoureux fous des jardins, à la fois docte, sensible et sensuel, pédagogique et enchanteur. Et un savoir rare !!!

    Bon réveillon et belle année à venir Grosses bises

    mc&ac

    J'aime

  2. Vous finissez cette année en beauté ! Je vous souhaite encore plein de belles découvertes en 2020, avant sans doute de vous retrouver !!

    J'aime

  3. Merci encore pour vos partages raffinés et créatifs ! On adore. Ca, c’est de la fête de changement de décennie ! Vous allez où, après ? On vous revoit sur Marseille ? Je serai en Tunisie fin janvier. A tout hasard, vous ne seriez pas dans le coin? Avec vous, peut-on prévoir … Bises. Marie du Building

    J'aime

  4. Coucou les copaings,
    Un grand merci de partager avec nous vos aventures.
    Je vous souhaite une très belle année 2020.
    Grosses bises
    Lucie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :